2020 une année compliquée mais très positive pour le monde du golf

2020, un début d'année prometteur, des champions poussent, de Romain Langasque à Victor Perez, une génération de champion. Mike Lorenzo Vera , le joueur au swing pure, une qualité de jeu d'exception, des nouveautés de toute beauté, un Tiger qui devait défendre son titre au Masters en =avril et puis .... La Covid 19 est arrivé et a tout détruit.

Peu de tournois en Europe, Le PGA Tour qui veut faire un rachat de l'European Tour, un Dechambeau sur alimenté pour gagner du poids et de muscle, pas de monté des circuits inférieurs, peu d'intertitres à part pour la R2D, et la Fedex.

Seul point positif, Dustin Johnson, vainqueur Fedex, et Masters en novembre, sinon une année triste sans spectateurs, et nos joueurs masqués.

Du point de vue matériel, un Taylormade Sim qui a tout raflé, un Mavrik puissant mais avec un Phil vieillissant, essayant des drivers de 47 inch, un Dechambeau qui devait atteindre tous les green du Masters en 1 avec son Driver cobra, un Justin Thomas accélérant son driver TSi3 pour rattraper Dustin et dechambeau. Des clubs séduisants toujours plus puissant et facile. 

Tiger Woods, plus famille que pro PGA Tour, nous a fait rêver lors du premier tour du masters avec un swing efficace et super équilibré. On attend Avril 2021 pour voir Tiger reconquérir sa veste verte.

Et nous en France, Pas de tournoi, pas de visibilité de nos champions à part un open PGA  au golf de Roissy. C'est une année bien triste, sponsor, champion on vous attend en 2021. Un rebond des licencies, plus de golfeurs, et plus de sérieux golfeurs.

 

A l'année prochaine